• Alors, voilà... par où commencer ? il est vrai que de l'eau est passée sous les ponts depuis mes derniers délires... tout d'abord, je ne suis plus femme au foyer !! après bien des péripéties, impliquant mon conjoint, la famille et tutti quanti... me voici à la tête d'un restaurant... oui, oui, vous avez bien lu un restaurant... Finalement, c'est sans doute ce que j'ai toujours eu envie de faire - c'est un lieu de rencontres riche en humanité - avec le meilleur... comme le pire - mais tellement de vies, d'histoires, de petits bonheurs et de grands malheurs... il faut dire qu'il y a une clientèle d'habitués qui nous font l'honneur de leur... amitié ? oui, je veux le penser en ces termes... des échanges amicaux, des conseils glissés sans le vouloir, des choses qu'on ose dire à quelqu'un qui nous est rien, qui ne jugera pas... C'est drôle... c'est vivant...

    Du coup, avec cette nouvelle vie, qui ne me laisse plus le temps de respirer (ce qui explique mon silence depuis des mois.... des années ? non ??!!), je m'en viens à envier - parfois - la vie tranquille des mères au foyer... celles que je fustigeais il y a quelques mois - ces working-women toujours en train de courir et d'en faire plus - voici que je suis l'une d'elle...?? Non, résolument non... M'enfin il m'arrive parfois d'avoir un frigo qui crie famine car je n'ai pas le temps... en même temps, ne dit-on pas que ce sont les cordonniers les plus mal chaussés ?


    votre commentaire
  • MANIFESTE DE LA FEMME AU FOYER

     

    Eh oui, je suis une femme au foyer... mais je me soigne...

    Ben oui, car de nos jours, la femme au foyer est synonyme de pauvrette d'esprit, qui ne connaît que le balai et le chiffon à poussière, qui glande devant sa TV (ménagère de moins de 50 ans) et surtout au moment des Feux de l'Amour...
    Vous avez beau éduqué vos enfants... pour éviter qu'ils mettent le feu aux voitures dès que vous avez le dos tourné... personne ne vous en sera reconnaissant ! Mieux, on vous pointera du menton (c'est plus discret...) en se demandant : « mais qu'est-ce qu'elle peut bien foutre de ses journées... »
    Même les copines, qui savent que vous vous investissez dans nombres d'associations et dont les enfants ne feraient ni musique, ni sport, ni rien s'il n'y avait pas des bénévoles comme vous ... mais bon, même les copines, vous rétorquent qu'elles n'ont pas le temps, qu'elles bossent comme des folles... vous faisant sentir pitoyable dans votre petit costume de maman au foyer...
     A nouveau je dirais bien comme JP KOFFE, « PARCE QU'Y EN A MARRE !! »
     Marre de les entendre  hurler d'un air contrit « mais mon Dieu, comment fais-tu pour rester à la maison ! ah, moi, je ne saurais pas !! »... A moins que ça ne soit teinté d'un brin de jalousie... Eh oui, comme moi qui les envie de "bosser comme des folles", elles envient peut-être le temps dont on dispose. 
    Finalement, à la maison ou au boulot, nous sommes toujours insatisfaites. Toujours là où l'on ne voudrait pas être et absente alors qu'on aurait besoin de nous...
    Finalement Femme au foyer ou au Boulot : même combat ? alors par pitié, femmes qui travaillez, cessez de considérer vos soeurs du foyer comme des attardées du chiffon !
    MERCI
     

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique